Let’s go

Et si nous jouions au go ?

À peine rentré du congrès européen de Go, je réalise que le nombre de parties que j’ai joué dans ma vie est si faible que mon expérience de jeu n’en est encore qu’à ses balbutiement…

Un seul moyen de remédier à ce soucis : jouer, jouer et encore jouer. C’est donc naturellement qu’un nouveau défis s’impose : jouer 1001 parties d’ici le prochain congrès de Pise qui débutera le 27 juillet 2018.

Pourquoi ce site ?

Et pourquoi pas ? Après tout, quoi de mieux qu’une idée saugrenue sur coup de tête pour lancer un nouveau blog ?

Et puis, j’aime partager. L’écrit étant l’un des modes d’expression qui me demande le moins d’effort, autant miser sur ses facilités.

Cela fait pas mal de temps que j’ai envie de parler de go, de ce que ce jeu peut apporter, sur son développement, sur les différences qu’il offre par rapport aux autres jeux, … En gros, il y a tellement à dire sur ce jeu et sur la perception que l’on en a qu’il était temps de se lancer.

Et plus concrètement ?

D’ici au prochain congrès, cela fait un peu moins d’un an, 299 jours exactement, soit une moyenne d’un peu moins de 4 parties par jour ou 90 parties par mois dont je me ferai un plaisir de vous partager quelques exemplaires.

En plus de ces parties, le go s’accompagne d’un peu de théorie : des josekis aux ouvertures classiques, en passant par certains coups astucieux que sont les tesujis.

Au hasard de cette piste alambiquée, je rencontrerai sûrement des esprits brillants qui me partageront nombre de projets ambitieux. L’envie ne me manquera pour vous partager ces découvertes.

Le chemin sera ardu à arpenter, mais j’en suis sûr, lourd d’apprentissage. C’est cet apprentissage que j’espère vous faire partager tout au long de ces articles.

Ainsi, que puis-je écrire d’autre, si ce n’est simplement «let’s go» ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *